Rentrée scolaire : le point sur les aides financières

Les frais de scolarité, y compris l’assurance, peuvent peser lourd sur les familles aux revenus modestes ou confrontées à des difficultés exceptionnelles.

22/08/2014 à 15:02 par thomas.martin

© Christophe Fouquin - Fotolia
© Christophe Fouquin - Fotolia

Les familles aux revenus modestes ayant des enfants scolarisés à l’école, au collège et au lycée, peuvent prétendre à des aides financières. En premier lieu, l’allocation de rentrée scolaire (ARS). Elle est versée sous conditions de ressources : pour un enfant, le plafond de ressources de la famille est fixée à 24 137 euros, pour deux enfants à 29 707 euros et pour trois enfants à 35 277 euros. Pour la rentrée 2014, son montant sera de 362,63 euros pour un enfant de 6 à 10 ans, 382,64 euros pour un enfant âgé de 11 à 14 ans et 395,90 euros pour un adolescent de 15 à 18 ans. L’ARS est versée à la fin du mois d’août pour la catégorie des 6-16 ans et dès la réception du justificatif de scolarité ou d’apprentissage pour les 16-18 ans.

Par ailleurs, une bourse de fréquentation scolaire peut être attribuée aux familles habitant dans un village où il n’y a pas d’école et qui doivent par conséquent scolariser leur enfant dans une commune voisine. Cette bourse ne concerne pas tous les territoires, renseignez-vous auprès de votre département.

Bourses

Si votre enfant est en classe de 6e, 5e, 4e et 3e, il existe une bourse de collège ayant pour but de vous aider à assumer ses frais de scolarité, dans les collèges publics, privés sous contrat, ou au Centre national d’enseignement à distance (CNED). Cette bourse est obtenue en fonction de votre revenu fiscal de référence et de votre situation familiale, à savoir le nombre de vos enfants à charge. Selon ces critères, le montant annuel qui peut vous être versé, varie de 81 à 353 euros.

Un système équivalent existe pour les lycéens, à la différence près que la bourse s’exprime en nombre de parts variant de trois à dix, en fonction des ressources et des charges de familles. Le montant de la part est fixée à 45 euros. Peuvent s’y ajouter des primes d’entrée en classe supérieure, d’équipement et de qualification dans certains enseignements spécialisés ou professionnels, d’internat. Des aides exceptionnelles sont aussi prévues en cas de situations difficiles au titre du fonds social collégien, lycéen ou de cantine. Sans oublier que les collectivités locales (commune, département, région) peuvent aussi délivrer des aides spécifiques.

Pour l’ensemble de ces dispositifs, renseignez-vous et retirez les demandes de dossiers auprès du secrétariat de l’établissement scolaire où est inscrit votre enfant. Quant à l’assurance scolaire impliquant une dépense non négligeable, sachez qu’elle est facultative pour les activités scolaires obligatoires mais obligatoire pour les sorties et voyages scolaires. Elle est cependant vivement recommandée dans tous les cas. Vous avez le choix de la souscrire auprès d’une société d’assurances ou d’une association de parents d’élèves. N’hésitez pas à comparer les contrats et leurs tarifs.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Melun - Dimanche 23 avril 2017

Melun
Dim
23 / 04
14°/3°
vent 36km/h humidité 50%
Lun17°-1°
Mar11°-5°
Mer12°-0°
Jeu12°-0°
Résultats sportifs de votre région
Go