Paris Les PV pour non-paiement du stationnement pourront grimper jusqu'à 50 euros

Paris veut faciliter le stationnement en luttant mieux contre la fraude.

10/01/2017 à 16:38 par Administrateur

François Destoc Maxppp
François Destoc Maxppp

Les véhicules qui ont dépassé la durée maximale autorisée et qui deviennent des voitures « ventouses ». Voilà l’ennemi déclaré de la mairie de Paris.

Selon les statistiques de la direction de la voirie et des déplacements, seuls 9% des usagers du stationnement rotatif respecterait les règles en la matière.

Aujourd’hui, ces fraudeurs s’exposent à une amende de 1ère classe fixée nationalement au montant de 17€. « Elle ne s’avère pas assez dissuasive. À titre de comparaison, cette amende est de 96€ à Londres, de 90€ à Barcelone ou encore de 55,5€ à Amsterdam », explique Christophe Najdovski, adjoint à la Maire en charge des transports.

À partir du 1er janvier 2018, les villes devront fixer elle-même le montant de cette amende, rebaptisée Forfait Post Stationnement (FPS). « Nous avons décidé de saisir cette possibilité pour mieux lutter contre la fraude. Notre objectif : faire gagner du temps aux automobilistes dans leur recherche de place et donc leur permettre de stationner plus facilement », explique l’édile.

Pour cela, la Ville de Paris va mettre en place une amende plus élevée. À compter du 1er janvier 2018, l’amende pour stationnement impayé sera portée à 50€ en zone I (centre de Paris) et à 35€ en zone II (arrondissements périphériques). Elle sera minorée à 35€ en zone I et à 24,5€ en zone II en cas de règlement dans les 72h par le contrevenant.

Les tarifs de stationnement n’augmenteront pas

« Les tarifs de stationnement n’augmenteront pas – ils sont d’ailleurs stables depuis 2015 : 4€/heure en zone I (centre de Paris) et 2,4€ par heure en zone II (arrondissements périphériques), dans la limite de 2h maximum de stationnement », ajoute Christophe Najdovski.

Sur le plan réglementaire, la mise en place de cette amende nécessitera toutefois d’adosser à ces tarifs existants une nouvelle possibilité : celle de stationner jusqu’à 6h en continu, avec un coût horaire allant de 4,8€ à 12€ par heure, selon l’emplacement (centre de Paris ou arrondissements périphériques) et selon la durée (plus le nombre d’heures de stationnement sera important, plus le tarif horaire augmentera).

À partir du 1er janvier 2018, la Ville de Paris améliorera aussi le contrôle du stationnement, en externalisant à une entreprise spécialisée dans ce domaine la vérification du paiement des parcmètres par les automobilistes.

« Cette mesure permettra là aussi d’améliorer le taux de rotation des véhicules et permettra aux automobilistes de rouler moins longtemps à la recherche d’une place libre. Les modes de paiement seront aussi modernisés : paiement mobile (déjà effectif), possibilité de prolonger à distance la durée de son stationnement », conclut l’adjoint à la Maire.

00000 Paris

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Melun - Lundi 23 janv. 2017

Melun
Lun
23 / 01
/-4°
vent 18km/h humidité 88%
Mar1°--4°
Mer0°--5°
Jeu4°--7°
Ven8°--2°
Résultats sportifs de votre région
Go