Melun Au Bataclan, « j'ai seulement fait ce que j'avais à faire »

Christophe*, un gendarme seine-et-marnais a été décoré de la médaille d'or de la sécurité intérieure. Lors de l'attaque du Bataclan, en novembre 2015, alors qu'il était policier, il avait évacué des dizaines de blessés de la salle de spectacle.

11/01/2017 à 19:19 par Julien Van Caeyseele

Christophe* a été décoré par le préfet de Seine-et-Marne pour son action le soir du 13 novembre au Bataclan (©RSM77)
Christophe* a été décoré par le préfet de Seine-et-Marne pour son action le soir du 13 novembre au Bataclan (©RSM77)

Pour des raisons évidentes de sécurité, nous ne publierons ni sa photo, ni éléments susceptibles de le reconnaître. Un gendarme seine-et-marnais que nous appellerons Christophe* a reçu la médaille d’or de la sécurité intérieure, lors d’une cérémonie organisée, ce mercredi 11 janvier, à la préfecture de Seine-et-Marne. Lors de la cérémonie, Jean-Luc Marx, le préfet a rappelé son intervention héroïque, le 13 novembre 2015 au Bataclan, à Paris.

[Lire aussi] Au Bataclan, Didi héros malgré lui

« Je ne suis pas un héros »

À l’époque, ce gendarme… est policier à la brigade spécialisée de terrain des Halles à Paris. « Ce soir-là, j’effectuais une patrouille à proximité de la salle de spectacle et nous sommes donc arrivés très rapidement sur les lieux », se souvient-il. Ils arrivent sur place à 21 h 55 et retrouvent deux binômes de policiers. Avec son équipe, il commence à évacuer les premiers blessés. « Nous avons fait des allers-retours pour mettre en sécurité les blessés », poursuit-il.

Lors de l’arrivée de la colonne de la BRI (brigade de recherche et d’intervention), ils continuent de procéder aux évacuations avec le médecin de l’unité d’élite de la police. « Avec toutes les personnes sur place nous avons sorti des dizaines de personnes », se souvient-il, sans pouvoir donner de nombre. Une opération de secours menée conjointement jusqu’à l’assaut final contre les terroristes.

Son acte de courage et d’héroïsme ? Christophe le relativise avec modestie. « Je ne suis pas un héros : j’ai seulement fait ce que j’avais à faire, ce pour quoi j’ai été formé », insiste-t-il. Âgé de 30 ans, il a d’abord commencé dans les rangs de la gendarmerie avant de faire une passerelle de 5 ans dans la police. Depuis février 2016, il a rejoint la gendarmerie et officie désormais au sein d’un Psig, les pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie.

*le prénom a été modifié

77000 Melun

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Melun - Lundi 27 févr. 2017

Melun
Lun
27 / 02
11°/6°
vent 47km/h humidité 81%
Mar8°-3°
Mer9°-5°
Jeu11°-5°
Ven13°-5°
Résultats sportifs de votre région
Go