Boitron 17 ans de réclusion criminelle pour avoir poignardé son mari qui l'empêchait de manger

Une femme de 55 ans a été condamnée le vendredi 17 février à la cour d'assises de Seine-et-Marne pour le meurtre de son mari, qu'elle avait poignardé à Boitron, lors d'un dîner à domicile.

17/02/2017 à 17:06 par agnes

Annie G. a poignardé son mari avec ce couteau de cuisine en céramique puis ce poignard de chasse -
Annie G. a poignardé son mari avec ce couteau de cuisine en céramique puis ce poignard de chasse

Vendredi 17 février, après quatre jours de procès d’assises, Annie G., 55 ans, a été condamnée à 17 ans de réclusion, assorti d’un suivi sociojudiciaire de 5 ans avec obligation de soins.

Cette ancienne caissière de l’Intermarché de Coulommiers avait poignardé à mort son mari Claude Fauvet, le 2 octobre 2014, à Boitron. Des faits commis après une dispute survenue pendant le dîner, au domicile conjugal situé à l’écart des autres habitations, chemin des Poiriers.

« J’étais très en colère ce soir-là, il m’empêchait de manger, a déclaré l’accusée, une femme boulotte aux cheveux gris rabattus en arrière, les yeux cachés derrière des lunettes de vue. Il m’a retiré l’assiette et il l’a jetée dans l’évier. Il me persécutait sans arrêt sur mon alimentation. Il me critiquait parce que je mangeais beaucoup. »

Poignardé

De rage, la quinquagénaire avait saisi son couteau de cuisine en céramique et planté deux coups dans le corps de son mari. Celui-ci avait pu néanmoins remonter à l’étage en appelant au secours. Lorsqu’il était redescendu, son épouse avait saisi un long poignard de chasse et lui avait asséné de nouveaux coups fatals. «  J’ai visé pour le tuer », a reconnu Annie G à l’audience.

L’autopsie révèlera cinq plaies, dont quatre dévastatrices pour les organes vitaux comme le poumon, le foie et le cœur. La rate et l’aorte avaient également été touchées et plusieurs côtes avaient été brisées.

Claude Fauvet, agriculteur à la retraite de 67 ans, père de trois filles, était mort d’une hémorragie interne aigüe. Très apprécié dans le village, il était décrit pas ses proches comme serviable, besogneux, très proche de la nature, « consommant quotidiennement de l’alcool comme chez les travailleurs agricoles, mais jamais jusqu’à l’ivresse ». Le malheureux avait entamé une procédure de divorce après une nouvelle hospitalisation en psychiatrie de son épouse.

«  Je rigolais, je rigolais ! »

Après le meurtre, Annie G. avait fini de souper en ouvrant une boîte de sardines et avait regardé Questions pour un champion à la télévision. Puis elle était montée se coucher, laissant le cadavre face contre terre, en bas de l’escalier rougi par des traînées de sang.

Le lendemain matin, la veuve, qui s’était débarassée de ses vêtements ensanglantés, avait tranquillement pris son petit-déjeuner jusqu’à ce qu’un ami de son mari se présente au domicile.

«  Si elle n’avait été dérangée le lendemain matin, on se demande combien de temps elle serait restée comme ça, a indiqué un gendarme à la barre. C’est assez rare de dîner avec un cadavre dans sa maison et de vaquer à ses occupations ».

Annie G., soignée pour des troubles bipolaires, a expliqué qu’elle se trouvait dans un état euphorique après le drame : « Je rigolais, je rigolais ! »

Ses crises de fous rires s’étaient poursuivies pendant les auditions dans les locaux de la gendarmerie. « Sa réaction était complètement inadaptée à la situation dramatique », a commenté l’un des enquêteurs.

Une expertise pychiatrique, sur laquelle s’est appuyée la défense, a ainsi évoqué une altération de son discernement au moment des faits.

De son côté l’avocat général, qui avait requis 20 ans de réclusion criminelle, a demandé à ce que soit retenue l’intention de tuer, en soulignant « les conditions particulièrement sauvages de l’agression avec quatre coups portés, dont deux avec une dague comportant une lame de 23 centimètres ». Pour ce meurtre aggravé, l’accusée encourait la perpétuité.

Agnès GAUDICHON-BRAÏK

77750 Boitron

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Melun - Dimanche 26 mars 2017

Melun
Lun
27 / 03
18°/6°
vent 18km/h humidité 65%
Mar18°-7°
Mer19°-7°
Jeu21°-7°
Ven15°-11°
Résultats sportifs de votre région
Go